Gens qui se baladent

mardi 10 janvier 2017

Parties en vrac - Episode I

2016 s'est clos sur quelques bonnes parties, j'en attends encore plus pour cette nouvelle année.


Citadelle : 

Un classique que j'ai ressorti des cartons pour un test à 3 joueurs.

Citadelle fait partie des premiers jeux originaux qui ont lancé la vague des jeux de cartes non-à-collectionner et des petits jeux apéro fin des années 90 début 2000.


Le jeu reste sympathique, son graphisme très esthétique et sa mécanique originale. A chaque tour on interprète un personnage différent, avec son pouvoir propre.
Le but est d'avoir le plus de points de victoire quand un premier joueur construit le huitième quartier de sa cité.

Les premiers quartiers se construisent

Plus vos quartiers coutent cher à être construit, plus ils rapportent de points
A chaque tour on joue dans un ordre de jeu défini par le personnage que l'on a tiré ce tour, et on choisit entre recevoir de l'or ou piocher de nouveaux quartiers à construire.
Les pouvoirs de certains personnages, comme l'assassin ou le voleur, permettent une légère interaction entre les joueurs.

La partie se termine quand un joueur construit son huitième quartier

Certains quartiers ont, comme les personnages, une capacité spéciale

Le jeu est toutefois fait pour être joué à 4 et plus. En effet, à trois joueurs les parties sont totalement déséquilibrées en faveur du premier joueur qui pioche le Roi.

Jeu : Citadelle
Editeur :Asmodée
Joueurs : 2 à8
Age : 10+
Durée : 60Mn environ
Prix : 15 à 20€ environ
Extension : La troisième édition comprend une extension avec de nouveaux personnages et des pièces d'or en plastique.

Claustrophobia :

Claustrophobia est la version française de Space Hulk. Situé dans l'univers du jeu d'escarmouche Helldorado, le jeu oppose deux joueurs. L'un contrôle l'équipe d'un Frère Rédempteur (composée d'un prêtre guerrier, de deux spadassins et de deux brutes), l'autre les créatures troglodytes qui hantent les souterrains.

Le plateau de jeux est en dalles modulables, que l'on pioche au fur et à mesure de l'exploration.

La mécanique principale du jeu, et son originalité, repose sur la gestion des ressources physiques de chaque camps.

 
Tuile de départ pour le frère redempteur et ses sbires




Pour le joueur contrôlant le frère rédempteur, chacun de ses personnages dispose d'un boitier avec six lignes de caractéristiques (chacune avec une valeur de déplacement, d'attaque et de défense). Chacune de ces lignes correspond à un résultat du D6.
Ainsi, à chaque début de tour le joueur lance autant de D6 qu'il a de personnages en vie sous son contrôle et leur affecte un dé qui va déterminer leurs caractéristiques pour ce tour.
Sauf que chaque blessure subie annule définitivement l'une de ces lignes (au choix du joueur).

Chaque ligne marquée d'un plot rouge constitue une blessure et est un slot qui ne peut plus être attribué au personnage
 



Pour le "méchant" , les dés et la gestion de leur pool lui permet de faire apparaître plus ou moins de créatures, de puissance variable ; ou de faire intervenir quelques événements facheux pour son adversaire.

Sur son panneau de contrôle, l'overlord réparti ses dés pour activer ses divers pouvoirs en fonction des combinaisons obtenues.
 
 




Les figurines du jeu son pré peintes ce qui donne de suite un bon impact visuel. Je regrette toutefois que les décors des tuiles sont monotones, ce qui vient un peu gâcher l'ensemble.
Le jeu a toutefois l'avantage de se jouer assez rapidement, contrairement à un Space Hulk ou le joueur Marines peut passer des plombes à réfléchir (sauf si vous jouez en temps limité bien sur, ce qui est le mieux).









Jeu : Claustrophobia
Editeur :Asmodée
Joueurs : 2
Age : 14+
Durée : 60Mn environ
Prix : 15€ environ
Extension : De Profundis ( introduit deux guerrières pour un camps et deux nouveaux monstres pour l'autre) - Furor Sanguinis (introduit une créature XXL pour le "méchant")

Jugula :

Jugula est un jeu du studio Tomahawk, spécialiste du jeu de figurine type escarmouche qui se joue avec des paquets de cartes spéciales.
Dans Jugula on est plongé à l'époque des combats de gladiateurs.





Chaque joueur constitue une équipe, dont les combattants sont personnellement identifiés, avec leurs caractéristiques et leur équipement propres.



On actionne un combattant en alternance avec son adversaire en lui attribuant l'une de ses cartes. Et chaque carte peut être jouée pour sa valeur de déplacement, d'attaque, arranguer la foule, de pioche ou de valeur de dé.







Puis le combat se joue dans l'arène, tous ensemble pour plus de fun. Blesser un gladiateur rapporte des points, le tuer encore plus.




Le jeu peut se jouer soit en one shoot, soit au long cours avec une fiche de campagne et d'évolution pour la gestion de son équipe. 

Cela demande un peu de pratique pour bien calculer comment coordonner ses actions pour un rendu efficace.

J'aime bien le concept, mais le jeu manque un peu de fluidité à mon goût. Les déplacements et actions sont longues à mettre en place sauf à ne faire qu'une mêlée difforme sans stratégie.


Jeu : Jugula
Editeur : Studio Tomahawk
Joueurs : 2+
Age :14+
Durée : 60Mn environ
Prix : 24€ le livre de règles, 8€ le paquet de cartes (1 par joueur), environ 8.50€ la figurine de gladiateur

Warhammer Quest - Le jeu de cartes :

Voilà l'exemple d'un beau gâchis. Non pas le jeu en lui même qui est vraiment sympa et qui reprend certaines des mécaniques du jeu Death Angel (La version jeu de cartes de Space Hulk) en améliorant et développant l'ensemble.





Non, le gâchis vient du fait que le jeu est sorti juste avant la fin du partenariat de FFG avec GW, ce qui implique que le jeu n'aura aucune extension, pas de nouveaux persos, pas de nouveaux scénarios, pas d'extension à 6 joueurs, et donc une rejouabilité limitée.

 Jeu : Warhammer Quest - Le jeu d'aventures
Editeur : FFG/EDGE
Joueurs : 1-4
Age :14+
Durée : 60Mn environ
Prix : 36€ environ

 
Zombicide Black Plague :

Une partie à 8 de Zombicide BP, avec l'extension Wulfsburg. Bon comme j'avais pas prévu qu'on soit si nombreux, j'ai dépatouillé le truc un peu à la va-comme-j'te-pousse, en collant plusieurs Nemesis. Du coup on s'est tapé trois abo dès le début et pas des moindres.

Ce fut la course contre la montre pour arriver à buter les necro qui popaient de partout, bref un bon moment.

Au début tout va bien....






Ho, ho......





 
Jeu : Zombicide Black Plague
Editeur : CMON / Guillotines Games
Joueurs : 1-8
Age :13+
Durée : 60Mn environ
Prix : 90€ environ
Extension : Wulfsburg 55€ (nouveaux personnages, loups et loup garou zombies, nouvelles tuiles), diverses boîtes de personnages supplémentaires, dont une permettant d'étendre le jeud e 6 à 8 joueurs de 10 à 25€ environ.

Captain Sonar :

Voilà un jeu original et bien marrant et qui prend son intérêt en fonction du nombre de joueurs que vous pouvez réunir.

Vous connaissez la bataille navale ? Ici vous allez la vivre version "A la poursuite d'Octobre Rouge".

Les joueurs sont répartis en deux équipes, chacune formant l’équipage d'un sous marin de combat. Capitaine, Second, Cartographe et Machiniste, chacun va devoir tenir son rôle en bonne coordination sans rien révéler à ses adversaires.

Les deux équipes se font face, et séparées l'une de l'autre par un écran.

D'un coté Septembre Jaune...

... de l'autre, Novembre Vert !

A 6 joueurs, le Capitaine rempli également le rôle de second. A gauche la carte tenue par le Capitaine des déplacements de son bâtiment.
Le plan de travail du cartographe

La gestion des machines
 Simultanément, les deux capitaines vont révéler la direction prise pour le tour. Le cartographe va ainsi enregistrer cette information pour reconstituer le trajet du bâtiment ennemi et essayer de le localiser. Le machiniste va devoir sacrifier un élément mécanique dans la réserve de ceux alloués à chacune des directions possibles, le second va choisir un des systèmes à charger (torpilles, mines, sonar, accélération, etc...) pour pouvoir l'utiliser un tour suivant.

Irina, le Capitaine Russe tente une vaine action de séduction

A droite la gestion de l'armement et des équipements.

L'équipe adverse apprécie moyennement ses deux défaites.

Le Capitaine peut compter sur un machiniste des plus efficace.


Selon les éléments que le machiniste aura du sacrifier pour que le bâtiment manœuvre, certaines des options choisies par le second ne seront pas disponibles.
Il faut donc arriver à gérer le tout en maintenant la pression sur l'équipage adverse.
Le premier bâtiment qui encaisse trois touches est détruit.

RED IS DEAD ! Meurs pourriture communiste, meurs !!
Le cartographe russe a perdu le nord...
Les russes continuent d'envoyer des espions


Je me suis vraiment régalé sur les deux parties que nous avons fait, mais être 6 minimum me semble indispensable pour vraiment se marrer.

Jeu : Captain Sonar
Editeur : Matagot
Joueurs : 2-8
Age :14+
Durée : 45Mn environ
Prix : 40€ environ

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire