Gens qui se baladent

lundi 16 mars 2015

Shadows of Brimstone - Dans la vie y a ceux qui ont un flingue et ceux qui peignent, toi tu peints !

Après avoir fini les personnages joueurs du jeu, je me suis dis qu'un petit peu de couleurs sur les créatures serait bienvenue.

Alors de fil en aiguille je me suis attaqué aux tentacules, puis aux Hellbats, puis aux Stranglers, puis aux araignées, puis aux Night Terrors... Si j'avais eu plus de temps devant moi ce samedi après midi j'aurai bien enchainer avec le reste mais 39 figurines en 3H30 c'est déjà pas mal, même si elles n'ont pas vraiment été peintes mais plutôt barbouillées de lavis avec quelques petites touches de détails.


Etape 1 : Sous couche et lavis


Et hop ! 12 Tentacules, 6 Hellbats et 6 Stranglers.

En tout cas cela a fait la joie de mon groupe de joueurs et le rendu sur le plateau était vraiment plus immersif.

Encore une fois il nous aura fallu environ 7H de jeu pour tomber le scénario. Il faut dire que cette fois nous étions 6 joueurs, et que nous jouions en niveau "élevé" de menace, chaque type de créatures disposant de deux capacités d'élite (+1 pour le nombre de joueurs présents et +1 parce que le niveau du groupe est à 3).


Mon Tireur d'Elite n'est finalement pas mort lors de la dernière aventure, car l'utilisation d'un grit permet de relancer un jet de dés complet et non un seul dé. Du coup, au lieu d'un double 1 (qui signifie la mort), je m'en tire avec une blessure grave m'incapacitant pour la fin de l'aventure jouée, et donc sans conséquence sur l'aventure suivante. Elle est pas belle la vie ?

Pater Noster

Cette fois nous sommes partis à la recherche du fils d'un fermier. Malheureusement, nos jets pour repousser les ténèbres à chaque début de tour ont été bien malheureux et nous n'avons pu sauver l'enfant, ce à un tour prêt.

Première rencontre, avec trois Night Terrors

Suivi d'une embuscade de morts vivants

Le Bandido pense à tout ce qu'il va pouvoir faire à notre innocente Rancher avec sa nouvelle mutation :une langue tentacule

En revanche nous sommes devenus une belle bande de sex symboles pour les monstres des mines au regard des nombreuses mutations que nous avons subis au cours de cette aventure, la plupart d'entre nous en ayant cumulé jusque trois !

Décidément on peut pas faire un pas sans tomber sur du monde !

Pause repas - Vu la place que prend le matériel, on démonte les tuiles de la mine au fur et à mesure de notre exploration.

Si notre Prêtre a pu se faire opérer et enlever le portail dimensionnel qui lui était apparu au milieu du torse, notre Sheriff a écopé d'une queue munie d'une bouche, moi d'un bras difforme et, tout comme le Bandido, d'une langue tentacule (ça commence à virer Hentaï dans le groupe....). 
Petite embuscade des Helbbats, qui ne survivront pas longtemps.
Notre Fille de Saloon est quant à elle toujours borgne avec des mains palmées désormais incurables (sasn parler de son oeil restant qui est démesurément gros).


Nous avons toutefois pu profiter des batiments de la ville cette fois, et ainsi faire le plein d'équipement.

Coté peinture, une fois les deux Core Set de SoB terminés il se pourrait bien que j'enchaîne avec les figurines des Demeures de l'Epouvante. 

Pour finir, le compte rendu de la journée par notre fille de Saloon : c'est par là que ça se passe !

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire