Gens qui se baladent

mardi 4 février 2014

2 White Dwarf pour le prix ..... de 3.



Quant GW décide de ne rien laisser filtrer, il faut croire que les moyens engagés sont à la hauteur.

Ainsi, si l’on en apprend toujours un peu sur les nouveautés à paraître dans les mois à venir sur les divers forums, francophones mais bien principalement anglophones, GW a réussi à surprendre tout son petit monde d’un mois à l’autre avec la refonte complète de son magasine : le fameux White Dwarf, sujet à tant de controverses et de critiques, quelque fois élogieuses mais souvent ravageuses.

« LE » White Dwarf est un vieux magasine apparu à l’origine en Angleterre sous la plume des créateurs de Citadel (qui deviendra plus tard aux moyens de fusions Games Workshop), à savoir Ian Livingstone et Steve Jackson, que les plus vieux d’entre vous connaissent notamment pour leurs productions  des meilleurs Livres Dont Vous Êtes Le Héros des années 80.

Premier WD anglais.....1977
 

 Axé initialement sur le jeu de rôle, le magasine évoluera ensuite vers les jeux de figurines et de plateaux édités par la célèbre firme anglaise.
Puis, avec la sortie des premières core boxes de Warhammer et Space Marine (futur Epic), suivies quelques temps après par Warhammer 40K, le White Dwarf s’internationalise avec notamment une édition française.

Première parution française......1993
 Dès les premiers numéros la politique est claire, pas de publicité pour d’autres produits que ceux estampillés GW, ce qui génère d’emblée un prix conséquent en raison de l’absence de recettes publicitaires, même si la parution n’est encore que  bimensuelle, soit à l’époque 35 Francs (5.33 euros).

Mon premier White Dwarf
La magasine est peu épais mais reste l’unique moyen à l’époque (début des années 90), de se tenir informé des sorties des produits GW, de voir de belles figurines peintes, d’avoir des modèles et aides de peinture et de modélisme ainsi que du background pour son nouveau jeu encore très underground.
A cette époque mes enfants, point de centre hobby dans chaque ville, peu de revendeurs (c’était l’âge d’or du JDR et des CCG, non du jeu de figurines), et surtout…pas encore d’internet, même pas en 56K.

Bref, chaque numéro était attendu comme le messie, passait de mains en mains, et restait une véritable bible. Combien d’heures passées à baver devant ces impressionnantes armées (dont la taille parait aujourd’hui ridicule) qui s’affrontaient dans des rapports de bataille romancés par William King ? à lire et relire le duel apocalyptique et parricide entre Horus et l’Empereur de l’Humanité ? à savourer les profils de figs en attente du livre d’armée ?



Je n'ai pas sous la main de photo d'articles en VF


Puis, dans la mouvance d’un accroissement de sa popularité (et de son chiffre d'affaire), la politique de GW s’est axée vers un public plus jeune que celui des vieux briscards du JDR, et le contenu du White Dwarf s’en est ressenti. D’abord par un style rédactionnel plus puéril, et surtout par la disparition totale d’articles de fonds au profit d’une exposition de figurines peintes, de l’exhibition de gros canons et de pseudo listes d’armées alternatives rarement intéressantes ou exploitables.

Les derniers numéros du WD se résumaient dès lors à la présentation des nouvelles sorties, à ’un rapport de bataille peu accrocheur mettant en scène l’armée du mois pour démontrer que c’était la-plus-forte-qui-tuait-tout et qu’il fallait impérativement l’acheter, des pages de figurines peintes par divers gus, et d’un long carnet d’adresse des centre hobby et revendeurs.
Plus aucune objectivité, plus aucun article de fond, rien qu’un catalogue.

Alors cette annonce de scinder le magasine en deux nouvelles parutions distinctes n’a pas été sans éveiller la curiosité d'une communauté de joueurs lassés, et bien evidemment la mienne.

White Dwarf est donc désormais édité sous deux formats : 

« White dwarf »  coute 3.5 € et ne se trouve apparemment qu’en centre hobby (et chez certains revendeurs). Il est hebdomadaire et je dois bien vous avouer que je ne sais pas ce qu’il y a à l’intérieur car je ne l’ai pas acheté. Vu le prix, connaissant GW, doit pas y avoir grand-chose à se mettre sous la dent.
« Warhammer Vision » (from the creators of White Dwarf – sic) coute lui 9.00 € et est mensuel.  Et c’est bien ce dernier que j’ai pris en kiosque afin de satisfaire ma curiosité. 




Bandeau publicitaire sur le numéro 1 de Warhammer Vision

Fort heureusement pour la maison d’édition, ce magasine format A5 de 226 pages est vendu sous cellophane ce qui vous empêche de le feuilleter…..et de le reposer sans l’acheter.

Car ne nous y trompons pas une seconde, Warhammer Vision n’est rien d’autre qu’une monumentale bouse.

"From the creators of WHITE DWARF" - Ça sonne un peu comme "Par le réalisateur de Independance Day et de Transformers".....Mmmm la belle augure !

 Vous n’y trouverez qu’une galerie de photos en continue, centrée sur un seul thème (ce mois ci les tyrannides), avec au final les photos d'une vingtaine de figurines différentes (y a pas non plus deux milles nouveautés par mois !), mais attention, vous les verrez sous toutes les coutures et dans pleins de schémas de couleurs différents (troooooop kwioul !).

Blogspot n'aime tellement pas ce magazine qu'il refuse de me mettre les photos à l'endroit


Un petit article sur les figurines d’une sommité de chez GW (ce mois ci les bouses bien laides de John Blanche), et quelques pages de modélismes…..
Haaaa, y a quand même du bon vous me direz. 
Hé bien non, on se contentera de vous mettre une photo d’une conversion peinte, puis sur 5 pages quelques plans de la création avant peinture sans aucun tuto ni détail véritablement exploitable, le tout serti de commentaires dignes d’une soirée de l’eurovision.

Et pour faire moins cher, on vous mettra cette prose mirifique en trois langues différentes (peut être un jeu de piste pour trouver la langue qui nous correspond le mieux ?). 





Rhoooo, mais que de détails intéressants mazette !

Quelques conseils de peinture quand même pour vous faire croire que vous pourrez peindre aussi bien que les meilleurs peintres de la planète que sont ceux de l'équipe 'eavy Metal (loooooool). Des conseils qui n'ont pour but que de vous amener à acheter 10 pots de peinture pour obtenir un effet degueu que vous réussiriez mieux avec trois pots et une autre technique. 



S'en suit l'indétrônable et interminable liste de magasin et de revendeurs off course.

Même avec un maximum d'objectivité, je ne comprends pas cette idée saugrenue de GW de sortir ce magasine (Warhammer Vision j’entends). Après le premier numéro, franchement, qui va bien vouloir dépenser 10 € pour acheter ce truc qui n’apporte rien de rien de rien ?!

Vous pensiez que GW avait atteint le fonds avec son White Dwarf ? Preuve est que les p’tits gars de Lenton ont encore suffisamment de ressources pour faire pire.


6 commentaires:

  1. Excellent article comme toujours !! ^^

    J'avais déjà lu la revue faite par Whispe avec son vocabulaire tout à fait personnel et ses expressions plus qu'imagées... Autant là je retrouve la même chose mais dans une présentation au ton plus châtié... Mais le constat d'échec reste le même et est profondément accablant.

    Je n'ai acheté aucun des WD et de toute façon je n'en avais même pas l'ombre d'une intention curieuse. Dès l'annonce grandiloquente (copiée-collée de la dernière nouvelle nouvelle nouvelle formule qui date d'un an et demi tout juste... et pourtant on nous vendait déjà le truc comme l'ultime projet... l'exceptionnel laps de temps très court qui sépare ces deux formules en dit très long sur son utilité ^^) j'ai senti le coup fumeux... Et une fois encore je ne me suis pas trompé... j'aurais bien aimé pour une fois.

    La où j'ai vraiment pissé de rire (passez moi l'expression svp mais je ne peux m'empêcher d'user d'une telle liberté de langage face à cette ultime bouffonerie) c'est le fameux "Par les créateurs de WD" XD XD XD... Mais pour qui se prennent les mecs de Lenton ? Pour qui nous prennent ils ?? Très sérieusement ? Ils pensent que nous n'étions pas au courant ? Que cela apportera une plus grande légitimité ? Que ça va nous poussez à nous ruer sur le truc en oubliant le désert et l'indigence qu'étaient les précédentes formules ????

    Un peu comme quand on nous a sorti les offres VPC "exclusivités exceptionnelles"... Ah bon ? la maison mère de GW donnerait elle l'exclusivité de certains de ses produits à des CONCURRENTS ???!! XD

    Qu'est ce que je ne donnerais pas pour pouvoir assister à une séance de brainstorming à Lenton... ça ne doit vraiment pas manquer de sel XD

    Enfin, je ne vais pas en rajouter davantage. Une fois de plus c'est un chargeur supplémentaire que GW se vide avec fierté dans le pied... Il est temps que la comédie cesse pour de bon...

    Merci pour cette article mon Cher Preacheur ^^

    RépondreSupprimer
  2. Plus politiquement correct que le père Whispe, certes (en même temps, pas bien compliqué ! ^^), mais le constat est une fois de plus le même qu'ailleurs : passez votre chemin et gardez vos brouzoufs.

    Cela fait de toute façon bien longtemps que je n'achète plus le WD mais j'attendais quand même de voir ce qui était proposé. Et de ce côté là, je n'ai pas été déçu : visiblement cette compagnie à toutes les peines du monde à comprendre que nous sommes entré dans l'ère d'internet, et que même leur coeur de cible (les ados) possède un accès web avec lequel ils peuvent récupérer gratuitement les photos si généreusement vendues par GW...

    Bref, passons...
    De toute façon, il y aura bien assez de FBDM pour se ruer sur la chose en crachant sur tous ceux qui dénigrent cette énième connerie lentonnienne...

    Et comme dit par Morikun : merci pour l'article !

    RépondreSupprimer
  3. J'aurais bien aimé une review de celui à 3.5€ voir si ça apporte réellement un plus. De ce que j'en ai lu, on était prévenu, le warhammer vision serait un gros catalogue photo. J'ai peine à croire que le WD a 3.5€ apporte un semblant de contenu mais bon, qui sait ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors sache que du coup j'ai fais l'effort de me rendre en centre hobby samedi après midi pour acquérir un exemplaire du WD nouvelle formule pour en faire la critique (Si c'est pas de l'investissement dans la sueur et le sang ça ! Aller en centre hobby un samedi après midi !)

      Supprimer
  4. J'espérais secrètement une bonne surprise, sans y croire vraiment, mais manifestement, GW continue de se vautrer dans la fange avec toujours plus de conviction.

    RépondreSupprimer