Gens qui se baladent

lundi 9 décembre 2013

Heroquest meurt mais ne se rend pas.....La Bérézina.

A force de farfouiller sur le net je suis tombé sur un article de madadventurers.com qui parle de la débacle de Gamezone dans son projet de crowfunding pour Heroquest.

Et là ça commence quand même à faire un peu peur.

Je ne vais pas vous détailler tout l'article (en anglais) car ce serait trop long, mais voilà les principaux points sombres de l'histoire : 

Si Gamezone semble bel et bien détenteur du droit sur le nom Heroquest, il s'agirait là des limites de  leurs droits. Un nom, pas le jeu. Comme Moon Design détient les droits sur le nom aux US pour son jeu de rôle.
Ce qui veut dire, jusque là, que Gamezone peut tout à fait éditer un jeu de plateau du nom d'Heroquest, mais pas LE jeu Heroquest initial.

Car dans une interview donnée à un site espagnol (Ici, mais dans la langue de Cervantes), Gamezone indique qu'ils n'ont aucune autorisation de la part d'Hasbro (pas même la branche ibérique) pour produire le jeu Heroquest tel que crée par son auteur ! 
Ce qui ne leur parait même pas nécessaire au motif qu'ils entendent publier une édition commémorative et non produire à nouveau le jeu lui même, ce qui pour eux n’interagit pas avec les droits d'Hasbro sur le jeu.

Le problème est que Gamezone a mené un double jeu auprès de son public, en arguant de la ré édition du jeu Heroquest comme l'original (utilisation de la publicité d'époque, plateau de jeu identique à celui d'origine, ...) mais amélioré pour réaliser le jeu idoine, combler le public et faire une opération lucrative ; tout en arguant en parallèle qu'il s'agissait d'un jeu différent, car "édition commémorative", pour éviter les problèmes réels de droits sur le jeu original.

Donc, avant de trouver une nouvelle plateforme de financement pour héberger son projet, Gamezone ferait bien de revoir ses ambitions dans un cadre juridique plus consciencieux pour sortir, soit un nouveau jeu sous le nom d'Heroquest (mais qui dans ce cas ne pourra pas marcher dans les pas de son prédécesseur), soit faire une réelle ré édition améliorée, commémorative, de l'Heroquest original mais dans ce cas avec la permission d'Hasbro et la réelle détention des droits sur le jeu et non pas sur le seul nom.

Au final les détracteurs du projet, pour certains avaient peut être raison de douter ou de critiquer, mais la plupart ne le faisait pas sur le bon fondement ou les bons arguments.

Il est sur que ces faits ne vont pas améliorer la situation de GZ dans son projet de financement qui a toutes les chances de tourner court si le problème des droits n'est pas clairement solutionné.

1 commentaire:

  1. Purée !! Je suis toujours autant estomaqué de l'aplomb avec lequel certains mecs essayent de nous faire prendre nos vessies pour des lanternes... et ensuite d'arriver la goule enfarinée à grands renforts de "mais je ne savais pas"...

    ça ne coûte pas spécialement cher une bonne consultation d'avocat (ici spécialisé en Droit commercial), ça ne pèsera pas beaucoup dans le bilan prospectif de financement, et surtout ça permettrait de savoir "ce que j'ai le droit de faire et jusqu'où je peux aller trop loin"...

    Disons qu'il vaut mieux pour tout le monde que ce projet ait, en l'état actuel des choses, fini en queue de poisson. Cela sera en quelque sorte un "brouillon" et la version "au propre" sera, je l'espère, beaucoup mieux conduite (je m'étonne quand même de la légèreté de Gamezone sur ce coup là, c'est encore pire que Kévin et Dylan essayent de vendre HQ sur ebay".

    Serviteur,

    RépondreSupprimer