Gens qui se baladent

vendredi 27 septembre 2013

L'Arlésienne



Ha ça on pourra dire que j’aurais attendu. Mais ça y est, ils sont là, je les ai entre mes mains.

De quoi s’agit-il ? De deux colis que je n’espérai plus voir arriver :

Le premier c’est l’opération INDIEGOGO EDEN de l’an dernier. EDEN vous connaissez maintenant, c’est ce jeu d’escarmouches avec figurines, post apocalyptique ; une production française en plus !

L’an dernier donc TABAN Miniatures lance sur Indiegogo un financement participatif pour sortir un livre de règles à EDEN. En effet, jusqu’à présent les règles du jeu étaient disponibles sous forme de petit livret dans les starters (un peu comme pour Magic : L’assemblée), mais sans background, en N&B et donc sans le nécessaire pour rendre le jeu immersif.

Le petit livre que vous trouvez dans les starters
 
Le projet de financement prévoyait son lot de paliers pour débloquer des goodies et au final j’avais droit à un truc du genre le livre de règles (qui était proposé pour la peine soit en Anglais soit en Français), un starter au choix et une enveloppe de goodies.

Malheureusement, le mail de Taban de Décembre dernier me demandant les goodies choisis et la confirmation de mon adresse de livraison est passé à l’as en spam et je n’en ai pris connaissance qu’en juin. C’est alors que les problèmes ont commencés, puisque malgré une foulée d email via indiegogo et l’adresse du site, je n’obtiens aucune réponse ni manifestation de Taban Miniatures !

Je me vois alors contraint de contacter Mohand, peintre et sculpteur des figurines du jeu (et créateur de ce dernier), dont j’avais les coordonnées suite au stage de peinture qu’il avait organisé et auquel j’avais participé. Celui-ci intervient auprès de la boîte mais malheureusement sans plus de résultat avant que finalement il ne prenne les choses en mains sur place. Et là, deux jours après j’avais mon colis.

Je reçois donc semaine dernière : le livre EDEN en VF, le starter du Convoi (j’ai déjà celui des Jokers et j’aurai l’équivalent [et plus] de celui de La Resistance via le jeu Escape), la boite de décor avec tapis de jeu en goodies, et en cadeau/dédommagement pour le désagrément : quatre blisters de figurines supplémentaires pour le convoi :-).

Le set de décors en résine avec tapis de jeu en 60*60 cm
Qu’en est-il de ce livre ? Couverture rigide, 100 pages de background, 50 pages de règles avec notamment la gestion des décors et un mode multi joueurs (3-4). Papier glacée, belles illustrations et jolie maquette, le bouquin se dévore.



Le background présente une première partie chronologique sur les conditions qui ont menées à l’Apocalypse et sa situation actuelle, puis avec un background sur les origines et la situation actuelle de chacune des factions.

L’historique est suffisamment détaillé pour être crédible et prenant, mais sans trop pousser (pour éviter le risque de créer trop d’incohérences peut être, et heureusement). Pour ce qui est des factions on aurait aimé un peu plus de détails sur l’organisation actuelle de ces dernières et manque également l’une de ces petites nouvelles qui viennent pourtant agréablement présenter chaque figurine sur le site de vente du jeu.

Les règles quant à elle sont vraiment fluides et agréable à lire également. Il faudra toutefois s’y reprendre à deux ou trois fois pour bien assimiler le concept de premier joueur, sa détermination et ses implications dans les différentes phases de jeu, pour le reste on se sent prêt à faire sa première partie à peine le livre refermé.

Les parties d’EDEN se déroule sur un carré de 60cm, avec une petite dizaine de figurines de chaque coté, sans chercher à pousser l’altercation à de plus grandes bandes. Rajouter des décors est un élément important, et les règles qui vont avec sont à la fois simples, tout en prenant en compte tous les paramètres essentiels. Autre point important, c’est un jeu à scénario. Chaque joueur choisit une mission en début de partie, qui selon le cas est ou non révélée à son adversaire. Cela rappellera aux plus vieux cette petite saveur de Risk ou de Warhammer 40K V2.





Du coup, motivation est fortement revenue de me remettre à mes pinceaux pour finir mon gang Jokers et entamer celui du Convoi.

A mi chemin entre Mad Max et Walking Dead, EDEN ne saurait vous laisser de marbre si comme moi vous aimez pousser la figurine mais dans un contexte à la fois plus réfléchi, moins lourd dans la gestion et surtout moins chronophage que les grosses machines du genre.

Pour plus de détails et vous faire un avis vous pouvez regarder le déroulement d'une partie sur la TRIC TRAC TV : La partie



La seconde arrivée inespérée c’est le grand retour de Ravage, le magasine de figurines et des jeux fantastiques. 



Pour ceux qui n’auraient pas suivi le feuilleton de l’été, Ravage a subi le déboire d’une mise en Liquidation Judiciaire de son éditeur, alors que le magasine avait, lui, la grande forme.           C’est heureusement cette forme et ce dynamisme qui ont permis au repreneur partiel de garder la publication en son giron.

Toutefois, les démarches administratives et judiciaires dans ce genre de situation prennent beaucoup de temps, et Ravage n’a pu sortir son numéro 76 que ce mois-ci (le 75 étant le numéro des mois de Février-Mars). 
Bref, après de nombreuses discussions et polémiques, sur FB ou encore le Warfo où bon nombre de juristes et économistes à la petite semaine (sevrés à grandes doses de Julien Courbet et du DR CAC mais sans les comprendre)  sont venus cracher leur venin et leurs conseils de monsieur-moi-je-sais-et je vous étale-ma science qui m’ont bien fait rigoler (Y en a ça va leur faire drôle quand il seront dans le vrai monde du travail) , Ravage a enfin pu sortir son magasine pour notre (le mien en tout cas) plus grand plaisir.

Oui j’aime Ravage, j’apprécie énormément de le lire parce que c’est le seul magasine qui traite du sujet, et notamment parmi ceux qui ont émergé et qui sont morts plus vite qu’un pet sur une toile cirée, le seul qui arrive à garder un ton adulte et somme toute partial sur les productions et sorties qu’il présente. On est loin du simple catalogue de figurines plus indigeste qu’un annuaire du Loir et Cher qu’est le Nain Blanc.

Bref de belles arrivées ce mois-ci, mais qui ont fortement attaqué mon ratio de figurines reçus et de celles à peindre…(surtout que j’ai profité d’une annonce sur un forum pour compléter conséquemment mon armée Royaumes Ogres pour Warhammer Battle, et qu’il y a dans le lot quelques figs à peindre également).


2 commentaires:

  1. Ce crowfunding Eden semble un bien bel objet... mais surtout semble avoir un très bon contenu (à l'inverse des derniers suppléments GW) !!

    Pour Ravage j'adopte exactement la même analyse et je plussoie tous tes commentaires : je pense qu'à partir du prochain numéro je vais m'abonner à cet excellent magazine qui a su survivre à pas mal de déboires juridico-économiques tout en étant fidèle à sa ligne de conduite qui est de proposer du contenu diversifié. Je vais d'ailleurs y consacrer un sujet très prochainement.

    Très bon le passage sur les juristes-économistes du dimanche XD c'est "tellement vrai" et "sans aucun doute" possible !! C'est notamment à ces chers experts ès toutes conneries confondues pour la reprise de ravage que je dois ma récente éviction du warfo (mais je m'en tape !!) XD Il a semblé que comparer l'apport (relativement et objectivement intéressant) de Ravage et celui (relativement et objectivement nul à ch...) de white dwarf soit tombé sous le coup d'un "krokro méchant hors-sujet-ouin-ouin-gratuit"... Comme quoi la vérité blesse toujours hein ^^

    Bonne journée,

    Serviteur,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le livre de EDEN vaut effectivement vraiment le coup, car le jeu se suffit à lui même, sans renouvellement de la gamme tous les deux ans pour te faire acheter les figs qui se sont pas assez vendues, et bénéficie d'un bon suivi.
      Quant au fait de critiquer le nain blanc, tu ne méritais de toute façon qu'une seule sanction....LA MORT ! (c'est très exactement ce que GW écrivait dans son black book du management sur les contrefacteurs, qu'ils ne méritaient que cette sanction - Je te retrouverai l'article idoine dans Backstage, si tu ne l'as pas lu à l'époque ça devrait bien te ravir !).

      Supprimer