Gens qui se baladent

mercredi 28 mars 2012

D'la bière, des jeux et des clopes nom de Dieu

.. Pas d'accordéon, mais c'était tant mieux.


Ce jour là, Monsieur R. et Monsieur D. sont venus me rejoindre pour quelques parties, histoire de se détendre et de changer un peu d’air.

Nous avons commencé par « Les Aventuriers : La pyramide d’Horus ». Comme pour le précédent jeu de cette série (Le temple de Chac), il y a beaucoup de mise en place (beaucoup de tas de cartes à trier, mélanger et placer) pour des parties relativement courtes. Les parties sont ainsi assez rapides et la chute de pierres pouvant vous blesser ou obstruer la sortie à chaque tour génère un certain stress à chaque fin de tour. Je regrette toutefois une absence d’interaction entre les personnages (mais cela rendrait le jeu trop létal ou difficile en plus de toutes les saletés qu’on se choppe). En outre, l’absence de circuit, même à choix multiples, comme dans le précédent opus vient également appuyer ce sentiment de jouer chacun dans son coin ; on entre, on fonce où l’on veut sans se soucier des autres. Dans Le temple de Chac, la présence d'un chemin allant de A à B, avec la grosse bouboule qui roule derrière vous, vous pousser à piétiner les autres joueurs, les laisser derrière à essayer de crocheter une serrure pendant que vous sautiez par-dessus le lac de lave en faisant le paon.
Le jeu me parait toutefois plus accessible que le précédent, et relève ainsi plus à mon sens du jeu familial. Sympa, mais un cran au dessous du précédent pour le public que je suis.
Je remporte la partie, mais plus parce que j’étais le seul à avoir lu les règles (que j’ai toutefois bien expliqué), et que je savais quel type de stratégie il convient d’adopter dans les jeux de cette série.

Il ne reste qu'un étroit couloir pour s'enfuir - stress !
Nous avons enchainé avec l’inévitable ZOMBIE !!! Je me suis encore une fois planté dans les règles (j’ai omis de placer les zombies sur les cases libres), et y ai ajouté en sus des règles maison (piquées sur TRIC TRAC). C’était donc un peu nawak coté règles, mais l’ambiance était là, avec toutes les crasses et putasseries que cela implique entre Messieurs R & D, et moi-même.
Monsieur D. remporte cette partie, nous laissant Monsieur R et moi se faire gentiment dévorer.



 Nous terminons sur Dominion, auquel nous initie Monsieur D., grand pratiquant et érudit en la matière (C’est d’ailleurs à cet occasion que j’ai réalisé l’Open Box). Nous sommes quelque peu dubitatifs sur ce système de jeu mais les deux premiers tours nous mettent vite dans l’ambiance et la gestion et compréhension du jeu s’acquièrent ainsi très vite.
Une partie très agréable que remporte Monsieur D. avec une certaine avance, plus à l’aise avec le choix et les combinaisons de cartes.

Moins de parties que prévues au programme (on n’a pas eu le temps de jouer à Rush n’ Crush), du au fait qu’une majeure partie de la journée a finalement été consacrée à une excursion transfrontalière avec repas au bord de la mer, et qu’il fallait se lever tôt le lendemain ; mais une très agréable journée.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire