Gens qui se baladent

dimanche 9 octobre 2011

A l'abordage !!


Ils nous avaient déjà fait le coup il y a deux ans de cela avec une ré édition de Space Hulk, cette année GW nous sort un nouveau jeu en one-shot (comprendre sans supplément ni suivi), comme à l’époque où la firme anglaise tâtait un peu à tout, et où ce type de sortie était récurrente.

En revanche, pas de ré édition de Blood Bowl ou de Man’o War, mais un jeu entièrement nouveau du nom de DREADFLEET, un jeu de combat naval dans le monde de Warhammer Battle. Difficile au regard du prix et de la nature du jeu de ne pas faire le parrallèle avec The Uncharted Seas ou avec les jeux améritrash de chez FFG / Edge.

J’ai, bien évidemment, immédiatement pré commandé ce jeu, dont la sortie était programmée pour le 1er Octobre. Comme j’ai effectué la précommande sur le site GW et que j’ai choisi d’être livré à domicile et non en centre hobby, le colis m’a été expédié le 21/09…. et m’est arrivé le 04/10.
Toutefois, contrairement à Space Hulk dont je connaissais la valeur, je ne me suis pas laissé aller cette fois à commander trois boîtes, mais bien une seule (J‘avais fait des réserves de SH pour des amis non au courant de la sortie, car je savais que le jeu partirait vite. Là, je ne suis pas sur que tous les exemplaires soient épuisés d’ici la fin de l’année.)

La boîte est de mêmes dimensions que celles de Space Hulk, mais bien moins lourde, puisqu’elle avoisine les 2 kilos là où SH dépassait les 4. Cela est tout simplement du au fait que le plateau de SH est modulable et en carton épais, et que tout cela a un poids, quand celui de Dreadfleet est un tapis en tissu à déplier.

La boîte contient un sachet de dés, sans personnalisation aucune, simples dés à 6 faces blanc cassés et un rouge, six grappes plastiques de figurines (dont une double et une pour les socles). La finesse est au rendez vous ; certains éléments son peut être un peu trop fins, à voir à la peinture et à l’usage. Quant à la notice de montage, elle se trouve sur les rebords de la boîte ; et là j’ai l’impression d’avoir à nouveau 12 ans et d’avoir entre les mains un jeu MB.
Le double fond en carton révèle deux jeux de cartes petits formats, en carton souple et de médiocre qualité, ainsi qu’un jeu de cartes plus grandes, de même acabit. La tapis de jeu est enveloppé dans sa poche de protection plastique, le livre de règles est également cellophané. Il est de format A4 mais imprimé en format paysage. Il est tout couleur, avec reliure colle qui sur mon exemplaire ne semble pas fragile. Il est très beau et on surpasse ici les livres de règles de SH ou des jeux de chez FFG, généralement en papier glacé parfois même sans page de garde. Sur ce point GW montre son savoir faire avec un background simple mais prenant et des règles claires et bien organisées. On loin sur ce plan du coté brouillon amateur de chez Spartan Game. La mise en page est aérée et très agréable, et ceci couplé à la présence d’un bon Index fait que l’on est pas perdu lorsqu’on recherche un point particulier, à l’inverse des livres de chez FFG où certains points capitaux sont souvent noyés dans un texte inutile.
 Bonne idée pratique, un pack de dix sachets plastiques zip (ça vaut dans les 1,5 € mais c’est une bonne idée quand même).





Au regard du matériel ce jeu vaut-il vraiment son prix ? Il est très beau certes, mais pour ce prix le carton aurait du être plus épais et de bien meilleure qualité. En outre, tous les accessoires sont à peindre, que ce soit la règle de portée, la roue de manœuvre ou les pions. Pour un joueur non peintre cela ôte énormément de charme au visuel du jeu, surtout quand on voit les mises en valeur réalisées par les peintres de chez GW.
Le « Hobby » est un passe temps certes très complet et au potentiel très ouvert, mais il est également très cher, les prix augmentant régulièrement par vagues successives (ou par réduction de pièces / contenus). Ce jeu est trop cher pour ce qu’il est. 90 € je trouve que c’est un prix excessif pour un jeu (même pour un jeu de chez FFG), et celui-ci ne justifie pas de dépasser (au regard du matériel qu’il offre) les 75 € de SH (ce qui est déjà très cher je trouve).

Concernant les bateaux, le design du monde de Warhammer est parfois fantasque et ne permet ainsi pas forcément un recyclage pour d’autres jeux. Certains bateaux s’intégreront donc facilement dans une flotte existante de TUS, d’autres moins. A mes yeux ils sont tous recyclables. Outre le classement par races (elfes avec elfes, nains avec nains, humains avec humains…), si les orcs seront orphelins, les Shroud mages apprécieront la venue du kraken noir, les Bone griffons celui du navire de Kehmri et des Skavens, voir celui du naufrageur. Quant à l’Espadon, je ne sais pas encore où le caser mais je vais bien trouver (surement l’Empire d’ailleurs).
Coté décors et accessoires, c’est du tout bon. Absolument tout est récupérable, de la règle de portée aux monstres marins. Il faut dire que de ce coté GW, une fois de plus, assure. Les décors et monstres marins sont variés et de très bonne facture.
Quant au tapis, il sera parfait si vous n’avez pas de table à dimensions pour les petites parties de TUS. Très bonne qualité, il ne plie et ne froisse pas lors de la mise en place ou des manipulations, et son impression est de qualité, tant dans la technique que le rendu visuel.

Conclusion : Pour ce qui est du matériel, hors optique du jeu en lui-même, on a là un bon kit recyclable pour TUS, à acheter à deux ou trois pour partager les bateaux et avoir une table bien décorée. Ainsi, à 30€ par personne on s’y retrouve de façon honnête. Si vous l’achetez seul, vous pourrez en sus de ce kit de recyclage, bénéficier d’un jeu complet, alternatif à TUS. Encore faut-il avoir les moyens.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire