Gens qui se baladent

mercredi 22 décembre 2010

Harry Potter 7 - First Part

Bon ça y est je suis allé le dernier Harry Potter (dernier sorti mais avant dernier de l'octalogie cinématographique).



Contrairement à certains qui n'ont pas aimé la prise en main de la réalisation par David Yates (State of play, sex traffic,…), j'avoue que personnellement j'aime beaucoup.

Les deux premiers films retranscrivaient bien le coté merveilleux et féerique de l'univers, celui-ci ne nous parvenant encore qu'au travers des yeux d'un enfant de 11/12 ans.

Dès le volume 3, le changement de réalisateur met en place un monde plus concret, plus sombre, … plus réaliste en fait.

Le quatrième film était un peu moins dans ce ton, si ce n'est bien évidemment la fin avec le retour de vous-savez-qui.


Mais les derniers films ont tous les éléments permettant de captiver, du moins d'intéresser, les adultes (pour ceux qui aiment le fantastique bien sur), en apportant une touche plus noir, sombre,….plus adulte en fait.

Bref, qu'en est-il de ce dernier volume ?

Ben on se laisse prendre pendant les 2h25 du film qui passent comme  un rien (ou presque).

Très bonne retranscription du livre, du moins des souvenirs que j'en avais gardé (scène de l'évasion d'Harry, infiltration du Ministère, et c….). Je n'ai lu le livre qu'une seule fois, à sa sortie et je ne fais pas partie de ces fans absolu qui hurlent au sacrilège dès que le film ne respecte pas à la virgule près le manuscrit original.

On sent très nettement la décision d'avoir scindé le chapitre final en deux films. En effet, pour la première fois les évènements et les scènes d'action et de grandes importances ne s'enchaînent pas sans nous donner le temps de respirer.
Le réalisateur prend le temps de nous plonger dans le contexte et de nous laisser ressentir les différentes émotions que traversent nos héros ; on n'est plus dans le défilé de présentation où l'on passait d'une scène émotionnelle à une scène d'action sans nous laisser le temps d'accompagner le personnage dans son épreuve ou son ressenti.

Le passage le moins palpitant reste celui de la "randonnée" en forêt/montagne des trois héros, partis à la recherche des Horecruxes. Mais j'avais trouvé ça un peu long et ennuyeux dans le livre également.

Pour ce qui est des acteurs, j'ai trouvé que les trois héros jouaient mieux qu'avant, notamment Emma Watson qui arrive  faire autre chose que faire bouger ses sourcils pour dévoiler sa palette d'émotion.
Les grands noms sont toujours aussi bons, même si Helena Bonham Carter cabotine un peu parfois. Mention spéciale à Lucius Malefoy dont le look moins dandy bien propre sur soi a un meilleur impact visuel, faisant ressortir son coté sauvage, malsain et violent.

Conclusion : scénario O.K., acteurs O.K., réalisation O.K., effets spéciaux O.K. comme d'habitude (même si je trouve que l'épée de Godric Griffondor fait un peu plastique ou fer blanc).

Je suis en tout cas extrêmement content que ce volet n'ait pas bénéficié du retraitement 3D, processus qui m'insupporte au plus haut point quand le film n'a pas été tourné sur support spécialement prévu à cet effet (comme pour Avatar).

Vivement la suite !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire